Image

Le roi des médias: le meilleur du Carnaval de Nice

Sur la place Masséna et tout autour du jardin Albert 1, 16 chars allégoriques et burlesques défilent. Ces corsi carnavalesques prennent des allures de voyages initiatiques à travers le monde des médias. Cette année, le nouveau monarque souligne le droit à la liberté d’expression. Témoignage du patrimoine local, la parade intègre aussi le corso carnavalesque de la parada Nissarda avec des célébrités locales  comme Li Ficanasseria de Mado.

Crédit photo : mademoiselle riviera

Pour plus d’information sur le Carnaval de Nice.

Les événements à venir à ne pas rater:

  • mardi 23 février : corso carnavalesque illuminé (21h00)
  • mercredi 24 février : bataille de fleurs (14h30)
  • vendredi 25 février: déjeuner sur la grande roue (12h30)
  • samedi 27 février: bataille de fleurs (14h30) et corso carnavalesque illuminé (21h00)
  • dimanche 28 février: Grand Bain du Carnaval au Ruhl Plage et Socca Party (11h00), Festivités de Clôture (21h00)

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_rivieraWebmonster, la presse web devance la presse papier, l’étau se resserre.

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_2Arme de distraction massive, le «4ème pouvoir», la TV trash occulte la réalité.

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_7Big Brother : Qui regarde qui ?

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_10Le Piège : Faire ou défaire une carrière, la loupe impitoyable des médias, de berlusconi à DSK.

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_16Li Ficanasseria de Mado: LE média niçois par excellence : radio fenêtre !

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_4 Evelyne Dhéliat, éternelle miss Météo de la télévision française.

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_8Dominique Strauss-Kahn en peignoir panthère et accompagné de poupées gonflables. Il avait fait la Une des médias en France et à l’international.

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_5Compagnie KORBO – Spectacle « La Caravane Polaire » et l’Ourse géante Nanuq

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_6Compagnie CLOSE ACT – Spectacle i-puppets et Characters parade

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_9Godzilla de la Compagnie « les Plasticiens Volants »

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_3

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_11

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_17

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_12

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_15

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_18

carnaval_de_nice_2016_mademoiselle_riviera_14

Publicités
Image

Le circuit des crèches de Lucéram

circuit_des_creches_luceram_mademoiselle_riviera_8Dans un petit village de la vallée du Paillon, à 25 km de Nice, est née une drôle de tradition. Les habitants de Lucéram Peira-Cava rivalisent d’ingéniosité et travaillent  d’arrache-pied, parfois pendant des mois, pour présenter ce qui est devenu une des plus grandes fiertés de la communauté : le circuit des crèches de Lucéram.

circuit_des_creches_luceram_mademoiselle_riviera_4Cette année, telle une chasse au trésor labyrinthique, pas moins de 450 crèches se nichent dans les rues, vitrines, porches, lavoirs, balcons, bordures de fenêtres de Lucéram. Il y en a même à l’intérieur des offices, dans les caves, dans les lieux sacrés (Chapelle St Pierre, glise Ste Marguerite) et chez les commerçants.

circuit_des_creches_luceram_mademoiselle_riviera_7Elles ont été minutieusement confectionnées à base de laine, allumettes, branchages, … et de bouchons ! Les crèches sont traditionnelles mais également excentriques, abstraites ou modernes avec certaines sonorisées et mouvantes.

 

A découvrir à Lucéram:

  • le marché de Noël
  • le circuit des crèches
  • le musée de la crèche à la Placette et sur la Place Adrien Barralis
  • le village de Lucéram, perché sur son éperon rocheux
  • l’arrivée de Saint Nicolas le 7 décembre
  • la venue des bergers de Lucéram qui descendent de la montagne avec leurs bêtes le 24 décembre
  • la Messe de minuit le 24 décembre à l’église Sainte Marguerite
  • l’arrivée des Rois mages le 4 janvier

www.luceram.com

Crédit photos Mademoiselle Riviera

 

Image

Cafés Indien, le meilleur torréfacteur du Vieux-Nice

C’est sur les rues Sainte Réparate et Pairolière, qu’est niché l’un des derniers torréfacteurs artisanaux de Nice, les Cafés Indien. 

Cafés Indien, torréfacteur depuis 1925

Cela semble presque une bizarrerie, deux boutiques à quelques mètres l’une de l’autre, quand on sait que les torréfacteurs indépendants ont peu à peu disparu face à la concurrence de la grande distribution et des grandes enseignes. Mais la famille Torre a su conserver l’amour et le savoir-faire de la torréfaction pour survivre aux changements de consommation et fidéliser sa clientèle, composée à 70% d’habitués.

« Crée en 1925 rue Sainte Réparate,Torréfaction de la Méditerranée et du Sud-Est café l’Indien, a changé deux fois de main avant que mon grand-père rachète le commerce en 1975. Mes parents ont repris l’affaire en 1990 et moi-même en 2010. » Dans les années 70 ouvre une deuxième boutique rue Pairolière, à quelques mètres de la première. « Il n’y avait pas de stratégie à l’époque. On essayait juste d’acheter une deuxième affaire quand on pouvait » explique Jean-François, entre deux salutations de clients habitués. Mais «on est loin de l’époque où chaque quartier avait son torréfacteur.»

« Chaque tasse raconte une histoire »

Cafe_Indien_le_blog_du_Vieux_Nice_mademoiselle_riviera_2

Même si c’est avant tout une affaire de transmission familiale, Jean-François continue à se former à sa passion. Il est membre de la SCAE (Speciality Coffee Association of Europe) et diplômé barista, l’art de servir le café. « Chaque consommation est faite avec soin. Chaque tasse raconte une histoire » aime t-il rappeler.

Avant de reprendre l’affaire familiale, Jean-François voyage beaucoup en Afrique et se destine plutôt à travailler en Tanzanie, dans l’import-export de café vert. Pour les Cafés Indien, il achète du café du monde entier, notamment de zone équatoriale.

Dans les deux boutiques, se côtoient plus d’une vingtaine de cafés aux provenances exotiques : Brésil, Ethiopie, Colombie et Papouasie pour ne citer qu’eux. « Je sélectionne des cafés qualitatifs. La provenance n’est pas le seul gage de qualité. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un produit frais dont les valeurs aromatiques disparaissent avec le temps. Alors que les industriels se fournissent sur le marché du café, de cafés de 2010-2011, j’achète du café de 2014. Cela explique la différence de prix de négociation. »

En revanche, le consommateur final n’y verra que peu de différence de prix. «J’ai une philosophie de café abordable, accessible à tous. Toutes les semaines, le café change pour garder une stabilité des prix malgré les fluctuations du cours du marché du café. Et ça permet aux clients réguliers de se faire le palais. » Aux cafés Indien, l’espresso coûte 1,3 euros et 2,5 euros s’il est accompagné d’un macaron.

« Les clients recherchent de plus en plus un café de qualité »

De plus, « les industriels utilisent la torréfaction flash qui dure environ 2 minutes contre 20 à 25 minutes pour la torréfaction traditionnelle, à cuisson douce. » C’est rue Saint Réparate qu’est torréfié le café. Jean-François aime aussi tester un échantillon de café sur la petite machine artisanale que lui a légué son grand-père en 1976.

« Les clients recherchent de plus en plus un café de qualité. Il m’arrive de former d’autres cafetiers du Vieux-Nice au métier de barista et aussi d’aider dans l’entretien des machines. »

Les cafés Indien ont su s’adapter à l’air du temps en proposant des cafés organiques ou encore des capsules compatibles aux machines Nespresso. Quand on évoque des projets de développement, Jean-François répond modestement « C’est une petite affaire familiale. Je travaille avec ma femme. Et la proximité des deux boutiques me permet de contrôler la qualité du café. »

Crédit photo : Mademoiselle Riviera

A découvrir également sur le blog du Vieux-Nice avec Nice-Matin

Image

5 festivals qui enflamment la Côte d’Azur

Rio, Salvador, Venise, Notting Hill … pas besoin de traverser la planète pour se trémousser dans la rue sur des airs endiablés. Février est le mois tant attendu des carnavals et festivals. 

Les festivals de la Côte d’Azur battent leur plein. Chars géants, parades haut en couleurs et danseurs aguerris débarquent pour nous faire découvrir les traditions festives de la French Riviera.

Crédit photos Mademoiselle Riviera

Le Carnaval de Nice, le plus grand carnaval de France

carnaval_de_nice_2015_bis

La première mention retrouvée du carnaval de Nice remonte à 1294, lorsque Charles d’Anjou, Comte de Provence, signale avoir passé à Nice « les jours joyeux de Carnaval ». Le Carnaval de Nice est non seulement le plus ancien et le plus grand carnaval de France mais aussi un des plus réputés au monde. Ce n’est pas étonnant quand on sait qu’il se tient dans le cadre idyllique de la Promenade des Anglais, que 18 chars allant jusqu’à 16 mètres de hauteur y paradent et que le carnaval rassemble chaque année plus de 600.000 spectateurs.

Mais le Carnaval de Nice c’est aussi des batailles de fleurs, une course à pied déguisée , l’incinération du roi du Carnaval sur la Promenade des anglais et un impressionnant feu d’artifices de clôture. 

Du 13 au 28 février 2016

La Fête du mimosa de Mandelieu, un festival fleuri

carnaval_de_nice_2015

La période de floraison du mimosa, de mi-janvier à début mars, est le parfait prétexte pour orner les corsos de Mandelieu- La Napoule de leur plus belle couleur jaune mimosa.

Cette année sous le thème de Jules Verne, la fleur habillera les décors des fanfares, défilés et corsos fleuris pendant 8 jours. Sans oublier la traditionnelle élection de Miss Mimosa 2016.

Du 17 au 24 février 2016

La Fête du Citron de Menton, un événement fruité

festival_du_citron_menton

Voici un de mes rendez-vous festivaliers préférés : la Fête du Citron de Menton. Plus de 200000 spectateurs se pressent chaque année autour de sculptures et de chars géants réalisés à partir d’agrumes, plus précisément de citrons et d’oranges.  

Cet événement original et unique au monde nécessite plus de 145 tonnes d’agrumes. Mon moment préféré reste la fin du festival quand je m’agrippe au char pour prendre des fruits juteux et les consommer directement sur la plage.

Du 13 février au 2 mars 2016

La Fête des Violettes de Tourrettes-sur-Loup, au coeur d’un village médiéval

festival_du_citron_2014

Village médiéval de 4000 habitants, Tourrettes-sur-Loup perpétue la tradition de La Fête des Violettes depuis 1952. 

Aubades musicales, danses locales, décorations et senteurs enivrantes de violettes animent le temps d’un week-end ce paisible village perché sur un éperon rocheux.

Sont au programme, marché artisanal, concerts, animations, corso fleuri et bataille de fleurs.

Du 27 au 28 février 2016

Le Combat naval fleuri de Villefranche-sur-Mer

carnaval_de_nice

Le 15 février 2016 à 13h30, il ne faudra pas manquer d’arriver tôt pour assister au traditionnel combat naval fleuri de Villefranche-sur-Mer sur le port de la Santé.

Cet événement s’accompagne d’un défilé de groupes folkloriques et d’un concert à l’auditorium de la Citadelle.

Le 15 février 2016